Saint-Gal-sur-Sioule

  • Saint-Gal-sur-Sioule
  • Saint-Gal-sur-Sioule
  • Saint-Gal-sur-Sioule
  • Saint-Gal-sur-Sioule
  • Saint-Gal-sur-Sioule
  • Saint-Gal-sur-Sioule
  • Saint-Gal-sur-Sioule

Accueil du site > Vie communale > Nouvelles de la commune

Nouvelles de la commune

 Pour lire les résultats cliquez sur l’image...

PDF - 92.3 ko
Election 2017 Résultats de la commune

___________________________________________

2016

La navigation sur la Sioule ne sera pas interdite ...

En raison d’un passage dangereux à Chouvigny, la DDT Puy-de-Dôme envisageait une interdiction.

(extrait la Montagne du 26 juin 2016)

2712248

Une réunion entre élus, loueurs d’embarcations et services de l’État a permis de trouver des solutions pour empêcher l’interdiction de naviguer sur la Sioule à hauteur de Chouvigny.

La digue sur la Sioule, située au niveau du lieu-dit Les Chambons (commune de Chouvigny) dans les gorges de la Sioule, construite en 1991-1992 (1), s’est détériorée au fil des années. Au point de mettre en péril la sécurité des canoéistes, d’après Claude Benezit, conseiller technique régional de la fédération de canoë-kayak, seul organisme autorisé à statuer sur les difficultés des parcours. Le seuil de l’ouvrage s’est effondré, entraînant des rochers en réception de chute et, en plus, le passage à saumons par lequel les kayakistes pourraient contourner l’ouvrage présente des fers à béton verticaux scellés au fond.

Les loueurs de canoë feront des travaux

Alertée, la DDT du Puy-de-Dôme entendait prendre un arrêté interdisant le passage de la digue ce qui, de facto, condamnait toute circulation d’embarcations sur le cours d’eau en aval. Les trois entreprises qui louent des canoës-kayaks sur ce parcours ont immédiatement réagi, tout comme le maire de Chouvigny, Michèle Paris, et les maires de Saint-Gal-sur-Sioule, Charles Schiettekatte, et Saint-Rémy-de-Blot, François Roguet, ainsi que les responsables des différentes collectivités territoriales concernées (2), en réclamant une concertation avec les services de l’Etat. Une réunion a été provoquée sur place qui a réuni dix-huit participants. Si tous étaient d’accord sur le constat de dangerosité du passage, la volonté initiale de la DDT du Puy-de-Dôme, représentée par Jean Obstancias, de bloquer le passage au nom de la sécurité sans recherche de solution immédiate a fait réagir.

La discussion s’est engagée sur la recherche d’une solution permettant de maintenir la navigation tout en assurant la sécurité. Gilles Simon, d’Aqua canoë, Nicolas Martin, de Sioule loisirs, William Gaillard restaurant "Le Moulin de Saint Gal" et représentant du propriétaire, ont proposé de couper eux-mêmes les ferrailles du passage à saumons afin de permettre le passage des canoës en toute sécurité. Un panneau réglementaire interdisant le passage sur la digue et indiquant le couloir sera érigé. Une fois les travaux réalisés, une nouvelle inspection sera diligentée à la suite de laquelle un arrêté sera pris précisant que le franchissement est dangereux.

Une étude lancée

Des travaux sur la digue elle-même seront ensuite entamés, après autorisation officielle, que le propriétaire s’est dit prêt à financer. À plus long terme, une étude d’aménagement sera lancée par la communauté de communes du Pays de Menat.

(1) La digue repose à la fois sur le département du Puy-de-Dôme et de l’Allier. Elle appartient à la SCI du Moulin de Saint-Gal et est ancrée, côté Allier, sur la commune de Chouvigny.
(2) Les collectivités et associations concernées : communes de Chouvigny, Saint-Gal-sur-Sioule, Saint-Rémy-de-Blot, communauté de communes du Pays de Menat, Smad des Combrailles, société de pêche..



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP